British Airways vs American Airline

Publié le 8 Octobre 2014

British Airways vs American Airline

Coucou les loulous,

Me voici de retour après plusieurs longues semaines d’absence. Comme certains d'entre vous le savent peut être , nous étions partis en voyages de noces sur la côte ouest américaine. Époustouflant!

Je reviens la tête chargée de merveilleux souvenirs et beaucoup de matière pour mon blog.

Pour commencer en douceur, ce premier article post USA est consacré aux compagnies aériennes.

En effet, nous avons eu la possibilité de tester deux des compagnies premières les plus connues au monde j'ai nommé British Airways pour notre aller et American ailrines pour le retour.

Commençons donc par l'aller. Nous avions choisit un vol Paris - Los Angeles avec une escale sur ... Londres. Eh bah oui très utile quand vous avez 12h de vol de faire une escale dès la première heure pour vous remettre de vos émotions ^^ Donc 1er vol en toute tranquillité, un peu moins d'une heure et trente minutes, accueil à bord très sympathique, décollage et atterrissage sans souci, rien à redire. Une fois atterris, on nous demande de ne pas nous détacher et de rester assis sans prendre nos bagages, ce qui bien sur, n'est absolument pas respecté, nous sommes donc sèchement rappelés à l'ordre par le commandant de bord. Quelques minutes plus tard, nous voyons la police prendre possession de l'avion pour évacuer un passager indésirable qui repart menottes au poignet, les vacances commencent bien ....

S'en suit la course contre la montre pour notre correspondance Londres - Los Angeles, car dis donc ça rigole pas à Londres en terme de correspondance. Obligés de repasser par les bornes de sécurité, le contrôle des billets , bagages ... Finalement après une heure nous voici à embarquer dans l'A380 pour notre second vol.

L'A380 , si vous ne l'avez jamais pris, c'est vraiment la classe. Service à bord au top, nombreux passages des hôtesses pour nous servir à boire, un repas complet ( bon c'est anglais c’était vraiment pas top)... Visionnage de 2 - 3 films, un peu de musique et hop, 11h qui passent sans encombre. Nous voila donc arrivés à bon port , en l’occurrence très bon port car nous sommes à LA :).

Verdit : British AIrways 7.5/10 (petit bémol sur le repas et la correspondance )

Pour le retour , nous partions cette fois ci de l'aéroport de San Francisco avec une escale prévue à Chicago, après 4 bonnes heures de vol. Oui alors ça c'est en théorie car la pratique fut bien différente.

Nous nous sommes enregistrés avec nos bagages pour le vol 2 bonnes heures avant le départ. Nous nous sommes promenés dans l’aéroport , avons pris un petit dej dans une chaîne locale ( vraiment pas bon) , puis nous avons surtout attendus. Nous devions embarquer à 9h40 pour un départ 10h10 heure locale. Le temps de correspondance était très court ( une petite heure ). 9h35, l'hôtesse nous informe que l'avions a pris 30 minutes de retard ! Je me permets donc de m'adresser à elle pour savoir si nous aurions le temps de faire notre transfert, ce à quoi elle me réponds " non impossible, je vous change de vol , je suis en train de faire récupérer vos bagages , vous aller prendre l'avion pour Dallas qui est en train d'embarquer " !! Okay ! Pas de panique :)

Bon il faut reconnaître que l’hôtesse était ultra qualifiée et concentrée , elle a relogé 7 passagers en partance pour Paris, et tous leurs bagages déjà en soute dans l'avion pour Chicago en moins de 10 minutes ! Elle nous a retrouvé des places côte à côte sur le vol de Dallas et nous a redirigé vers la bonne porte d'embarquement... Une performance!

Arrivés à l'embarquement pour Dallas, on nous refuse notre bagage à main, car l'avion est plein, il renvoie donc à nouveau notre dernier bagage en soute ... Bon à ce moment précis , Benjamin et moi étions persuadés de ne jamais revoir nos valises à l'arrivée :).

Premier vol chaotique, petit avion, peu de confort, peu de service a bord, pas de repas alors que nous étions réveillés depuis prés de 8h maintenant ... On atterrit après 3h30 d'un vol sans aucune distraction, ni musique, ni TV ... Heureusement la correspondance fut très rapide, aucun contrôle pour le coup, nous avons directement été à la salle d'embarquement pour Paris.

Quel plaisir de voir aux infos dans la salle d'attente que le premier cas d'Ebola vient d'être déclaré aux Etats Unis au Texas, à Dallas ( ville non prévue dans notre itinéraire initial ) ^^ La poisse !

Deuxième et dernier vol , gros Boeing 767, on est quand même très loin de l'A380, même si en théorie les mêmes services sont proposés. Malheureusement les écrans ne sont pas super efficaces et nous ne pouvons pas regarder de film à la demande de tout le vol, 8h de vol sans possibilité de regarder le film de son choix ni d’écouter de la musique , la mort ! Service minimum assuré dans l'avion, 2 fois à boire en 8h, 1 repas au moins aussi mauvais que celui servit à l'aller , 1 partout la balle au centre. De nombreuses turbulences ont rendus en plus de tout le reste ce voyage stressant et interminable. Nous avons fini par atterrir sans difficultés et avec un immense soulagement. Et joie, nous avons été quasiment les premiers à récupérer TOUS nos bagages !

Verdict : American Airlines : 5/10 ( seul point positif, ultra efficacité de l’hôtesse à San Francisco à gérer les problèmes sur place et immédiatement) .

Moralité : compagnie première oui, mais l'appareil est au moins aussi important que la compagnie, surtout pour du long courrier comme ce fut le cas pour nous.

Bon je déteste l'avion et ce n'est pas cette expérience qui m'aura réconcilié avec ma phobie, mais cela ne m’empêchera jamais de voyager:)

Bonne soirée les loulous

Rédigé par M'Alice

Publié dans #Voyage

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article